Portrait de Baptiste volontaire en service civique au Maroc

Baptiste a passé 6 mois au Maroc sur le projet « Azrou N’tmazirte » à Tiznit au Maroc , il est de retour en France depuis décembre 2018. Il nous partage dans cet article ses 6 mois d’expérience en tant que volontaire en service civique.

Qui est-il ?

Baptiste est un mec de vingt-cinq ans qui, après des études de lettres, s’est amusé au pays des tartans à être lecteur de Français. Glissant sur une peau de banane scolaire, il tombe sur un master de traduction audiovisuelle, se lance dans ce cursus universitaire et obtient son p’tit diplôme de traducteur-adaptateur en sous-titrage, doublage avant de se faire la belle de l’autre côté de la Méditerranée.

Pourquoi avoir réalisé une mission en service civique ?

Lui fallait trouver un peu de neuf, apprendre un truc de plus, se lancer dans ce qu’il n’aurait jamais fait, voir ce qu’il n’aurait jamais pu, jamais dû, repartir dans un autre pays et y vivre plus longtemps que quatre, cinq jours au mois d’août pour ne pas rester dans l’ignorance et le doute.

Quelle a été sa mission ?

Participer à un camp de langues pendant trois semaines, donner des cours d’Anglais, faire des dessins à la craie, jouer au foot dans le sable, courir après les élèves en plein cagnard. Soutenir la création d’une coopérative féminine, apprendre à tisser du fil mais tisser du lien. Porter des sacs d’argan trop lourds, être enseveli sous les tajines au cours d’interminables mariages, prendre des taxis sans ceinture, boire du sucre à la menthe, acheter des machines pour faire de la couture, organiser des réunions, flâner à la chaleur du crépuscule, puis reboire du sucre et rentrer en taxi en pleine nuit.

Qu’est-ce cette mission lui a apporté ?

La patience à l’ombre des arganiers ; de douter, s’adapter, prendre confiance puis faire confiance. Vivre au rythme marocain, parcourir la région et découvrir ses traditions avant d’en discuter les contradictions. Faire de jolies rencontres au détour d’une ruelle, au hasard d’un salon. Aider les gens, papoter, accepter l’hospitalité… faire preuve d’humilité.

Baptiste

Un petit clic et c'est parti !

Créons des ponts entre les mondes !
Pour les actualités, par là !
Viens découvrir nos coulisses !
Aussi dans le réseau professionnel
Abonne-toi !
Follow

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *