21 mai 2015

Agir pour être heureux

ESS et bonheurAGIR POUR ETRE HEUREUX – SESSION 2016

La combinaison entre une économie plus humaine qui irrigue le bonheur des individus

Volontaires en service civique en tant qu’Ambassadeurs de l’Economie Sociale et Solidaire, au sein de l’association Avenir En Héritage, Benoit et Rachel travaillent sur un projet consacré au Bonheur : utopie ou projet de société ?

Ils essaient notamment de voir les liens qui pourraient exister avec l’Economie Sociale et Solidaire, l’entreprenariat social et le bonheur en société.

De là, ils ont étudié l’initiative du Bhoutan, petit royaume niché au cœur de l’Himalaya. En effet, ce pays s’est refusé à la dictature du PIB et à la croissance économique à tout prix, en instaurant un autre indicateur de richesses ; celui du Bonheur National Brut (BNB).

Un nouveau projet de société, basé sur le bonheur de ses habitants inspire d’autres façons de mesurer en France les politiques publiques. C’est notamment le cas de la fabrique Spinoza qui réfléchit à la mise en place d’un Indicateur Trimestriel du Bonheur des Français (ITBF).

En outre, leur mission consiste à redonner au bonheur sa place au cœur de notre société en allant à la découverte de nouvelles initiatives liées à cette thématique.

Ils élaborent actuellement un cahier d’acteurs à partir de témoignages de différentes générations, en partant d’une double question : Est-il utopique de prendre le Bonheur comme finalité de notre société ? Comment mieux-vivre ensemble ?

Cette démarche est construite en deux temps et repose sur des travaux en groupe: un diagnostic de la situation puis émergence de propositions concrètes et réalisables. La tranche d’âge s’étend actuellement de 4 ans à 50 ans et ce travail se fait en collaboration avec un centre social mais ils ont suscité l’intérêt d’autres acteurs de terrain.

Ils prévoient d’éditer ce cahier et de le partager le plus largement possible.

Benoit et Rachel sont dans la phase de recherche documentaire et ils souhaitent rencontrer des personnes référentes sur cette question du Bonheur pour mieux les aiguiller.

« Certes, il nous reste des montagnes à gravir, mais notre motivation est sans égale. Nous aimons ce que l’on entreprend et nous saurons nous en donner les moyens. Avec persévérance et ambition, on peut toujours atteindre les sommets. »

Leur devise : Il faut toujours viser la lune, car même en cas d’échec, on atterrit dans les étoiles « Oscar Wilde ».

Mot de fin : A bientôt pour de nouvelles aventures !

Suivez le blog du Projet « Le Bonheur comme projet de société »

Un petit clic et c'est parti !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *