Portrait de volontaires pas comme les autres! Anouk vu par Loic

Mais qui est donc Anouk Andrieu ?

« Tu ne connais à l’heure actuelle que 2% de ma personnalité. » m’a annoncé Anouk peu de temps après notre premier entretien des portraits croisés. En fait ce n’en était pas vraiment un « entretien » car nous prenions tranquillement notre bain de soleil au matin, fumant notre cigarette, discutant simplement de la vie, des amours, des emmerdes sans se prendre la tête.

J’ai été surpris au point que je me souviens distinctement de cette phrase emplie de mystère. Cela faisait à peu près une semaine que nous avions vu débarquer Anouk essoufflée de son trajet à vélo depuis chez elle à Porte Dauphine. Malade dès le premier jour, emmitouflée dans son écharpe, le petit bout du nez rouge elle débordait pourtant d’une énergie folle et d’envie de commencer une nouvelle page : le service civique à Avenir en héritage!

Je ne pense pas qu’elle ait noté que dès le premier instant je savais qu’elle deviendrait une très bonne amie du fait de cette folie passagère qui n’avait de limite que les courtes siestes dans l’herbe entre deux jeux brise-glaces ou un débat mouvant. Parlons-en d’ailleurs de ces débats parce qu’après la joie, l’envie et la bonne humeur, la seconde chose qui m’a sauté aux yeux c’est la force de ses convictions. Partant dans tous les sens, sautant d’une idée à une autre, les débats sur des sujets que nous allions nous faire nôtres au sein de l’association auraient pu n’être animés que par elle. C’est avec une sincère sympathie qu’elle nous répétait : « si je parle trop, si je vous coupe, faites la même chose ! » Moi qui suis un peu pareil, elle m’a fait beaucoup rire.
Avec tout ça déjà, je pensais cerner Anouk Andrieu née à Paris mais rochelaise dans le cœur. Alors 2%, est ce que je me serais trompé?

Complètement.

Car par la suite, durant ce mois et demi que nous avons passé ensemble, elle m’a prouvée que c’était effectivement se méprendre que de penser connaître entièrement, dès le premier abord une femme forte et complexe telle qu’elle est. Alors que vous dire de plus sans vous en dévoiler de trop ?

Des voiliers pleins les yeux ! Un père architecte nautique, un grand frère « voileux » au multiples récompenses c’était peut-être destiné (même si ce n’est que subjectif de ma part) mais pas gagné d’avance car petite et ayant je pense son caractère, elle préféra le galop à tirer des bords au large du vieux port de La Rochelle. En fait je rectifie, ce n’était pas destiné mais plutôt et je ne fais encore que supposer, ce petit vent de liberté qu’on éprouve quand on vogue au large, échappant à toute pression qui nous a apporté notre Anouk passionnée par la voile. Nous pouvons donc prendre un café à l’asso, regarder par-dessus son épaule et voir les points des bateaux courant l’Atlantique, l’entendre nous dire qu’un tel est en retard sans en retenir le nom. J’ai hâte de naviguer avec elle et de la voir guider nos amis togolais qui prendront la mer pour la première fois. Elle fera une bonne capitaine.
Je finirai ce portrait par sa gentillesse et son côté espiègle. Les deux vont de pair et si Anouk te taquine c’est qu’elle t’apprécie. Je suis très heureux de l’avoir à mes côtés car je peux lui faire confiance pour m’écouter lorsque j’en ressens le besoin et être sûr que sa franchise plus que tranchante sera me faire voir les choses sous un autre angle qui vaut le coût d’entendre !

Voilà, vous connaissez maintenant 2% d’Anouk et j’espère que si vous la rencontrez pendant ces huit mois de service civique vous aurez la chance d’en apprendre ne serait-ce qu’un pourcent de plus !

Loïc Chutel.

Créons des ponts entre les mondes !
RSS
Follow by Email
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *