Marie – Camp chantier au Togo – 2014

Cela m’a pris du temps, oui beaucoup de temps pour tenter d’exprimer avec des mots mon ressenti vis-à-vis du voyage au Togo de l’été dernier.

Je suis partie sourire aux lèvres, ma valise à la main avec mes idées préconçues sur ce que pouvait être la vie de jeunes togolais en difficulté. En tant que jeune étudiante, il me semblait primordial de me confronter à la réalité du quotidien de personnes étrangères au mien pour pouvoir me forger ma propre opinion sur un sujet brûlant : la jeunesse dans des pays en voie de développement.

Je suis partie en pensant apporter à ces enfants. La nature de mon aide n’était pas définie mais je savais que j’allais pouvoir agir. Quel sentiment égoïste que de penser qu’on peut faire quelque chose, nous petits français. Néanmoins quelle idéaliste suis-je, c’est eux qui m’ont tout donné, qui m’ont tout apporté.

Comment oublier tous ces éclats de rire, ces moments de folie, ces sourires, ces danses, ces jeux mais aussi ces moments de solitude, de réflexion, de remise en question qui ponctuent la vie de ces jeunes. Ils sont d’une telle sensibilité qu’étant plus dans la retenue de mes sentiments, je me suis sentie perdue. Que faire ? Comment réagir ? La réponse est venue d’elle-même : être à l’écoute, apprécier le moment de partage dès qu’il se présente. Ils m’ont appris à connaître l’autre sans le juger, apprécier la simplicité. Ce qui m’a particulièrement frappé durant tout ce voyage c’est leur besoin d’être écouté, d’avoir de l’attention. C’est dans ces moments où nous devons apprendre à faire profil bas, à ne plus être qu’une oreille à qui il peut faire confiance. Les moments de partage et de discussions sont des moments privilégiés qui m’ont tellement appris sur les relations humaines que ce voyage est véritablement inestimable.

Pour être tout à fait honnête, ce n’est pas un exercice facile. En effet il m’est arrivé parfois d’avoir des propos qui ont touché une corde sensible, sans que j’en sois consciente,  et qui par conséquent les a brusqués et braqués. J’en ai souffert car je ne comprenais pas leurs réactions. J’ai donc dû travailler sur moi-même pour tenter de m’adapter et répondre à leurs attentes.

J’ai été bouleversée par ces visages, leurs visages ne trichent pas, c’est une sorte de mélange entre la douceur de l’avenir et la dureté du passé. Ce sont, par certains aspects, de véritables leçons de vies. Ce sont des exemples de force, de volonté, ce sont des enfants qui ne font qu’apprécier la simplicité, des filles et des garçons humbles, qui se battent corps et âme pour devenir celles et ceux qu’ils veulent être. Les togolais que j’ai rencontré sont solidaires, il règne au sein du centre une certaine vitalité, un respect mutuel fort. Ils ont une telle hargne de réussir ce qu’ils entreprennent et donc une implication hors pair, une caractéristique qui semble progressivement faire défaut aux jeunes européens. Ce sont des enfants courageux, sincères, persévérants mais aussi sensibles. Ils sont d’une polyvalence fascinante.

Ce voyage a été pour moi, l’opportunité de me rappeler la chance que j’ai d’être une citoyenne européenne, la chance que j’ai d’avoir les cartes en mains pour construire mon avenir, la chance que j’ai d’être considérée comme une ressource première pour mon pays et par conséquent d’être valorisée. Oui, parce que les togolais que j’ai rencontré, eux n’ont pas cette chance, ils n’ont pas le choix, ils doivent se battre sans relâche pour reconstruire leur vie, se battre pour un avenir meilleur.

J’ai eu une chance rare et considérable de rencontrer ces personnes. C’est une expérience humaine incroyable que je réitèrerai sans hésitation. Chaque personne que j’ai rencontrée, chaque minute que j’ai passée au Togo, fait dorénavant partie intégrante de mon identité.

Enfin, j’appréhenderais ce voyage par le triptyque «simplicité – humilité- rencontres », une formule que m’as soufflé un autre papillon durant mon séjour.

Marie

IMG_2693.JPG[1]     P1010459.JPG[1]     IMG_1756.JPG[1]

Un petit clic et c'est parti !

Créons des ponts entre les mondes !
RSS
Follow by Email
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *